En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Vous êtes ici :   Accueil » Articles
 
 
 
Texte à méditer :  
L'Histoire est un roman qui a été,
le roman est de l'histoire qui aurait pu être.
Les frères Goncourt
  

Articles

Fontaines Wallace - le 07/08/2008 @ 16:19 par HV10

Les fontaines Wallace



Fontaine Wallace n°2


En 1872, Sir Richard Wallace, sensibilisé par les années de guerre franco-prussienne, le siège de Paris et la Commune, se montra généreux pour les Parisiens, marqués par la misère et le manque d'eau subis au cours de ces éprouvantes années. Il offrit à la Ville de Paris « 50 fontaines à boire, à installer aux endroits les plus utiles pour permettre aux passants de se désaltérer ». Eugène Belgrand, Directeur du Service des eaux et des égouts, détermina leurs emplacements et leur pose commença dès 1875. Le sculpteur Charles Lebourg créa le modèle et la première fontaine fut installée Boulevard de la Villette. Les Parisiens furent vite conquis par cette innovation, la Ville s'empressa alors d'en installer 30 supplémentaires. Aujourd'hui, on compte 108 fontaines Wallace à Paris, alimentées à partir du réseau d'eau potable, elles fonctionnent comme au premier jour. Bien que leur eau soit toujours potable, ces fontaines, éléments remarquables du patrimoine parisien, ne répondent plus à leur fonction de « fontaines à boire ». En effet, les gobelets à chaînes qui les équipaient, ont dû être supprimés pour des raisons évidentes d'hygiène.

Situation des cinq fontaines Wallace répertoriées à ce jour dans le 10e

1. Place Jacques Bonsergent
2. Rue Juliette Dodu : à l'angle de la rue de la Grange aux Belles (photo ci-dessus)
3. Place Robert Desnos : à l'angle de la rue Boy Zelinsky

4. Canal Saint-Martin : face au 108 quai de Jemmapes

5. Marché Saint-Quentin : au milieu du marché (fontaine signalée par Françoise et Michel Tiard)


N'hésitez pas à nous signaler d'autres fontaines Wallace que vous découvririez lors de vos promenades dans le 10e.

Rappelons ici le couplet d'une chanson de Bruant célébrant la Wallace

par temps caniculaire

"... L’été, quand ej’cuit dans mon jus,
Quand j’ai trop chaud, que j’nen peux pus,
Ej’ vas m’offrir un verr’de glace
A la Wallace
..."

Aristide BRUANT, P'tit Gris

La_Wallace.jpg
Photo Roger Viollet